Colloque-aviaire

La meilleure façon de faire croître la connaissance, c'est de la partager.

Devenir membre

 

NOUVEAU!

colloque-express en Région !

TÉLÉCHARGER

Document à télécharger et à imprimer gratuitement

*ATTENTION*

CARNET DE SANTÉ

Plusieurs sujets seront ajouté a notre version 2018

Les perchoirs, la cage a dodo, la cage d'hôpital, les dangers de nos maisons, etc


 

   Accès rapide à la liste des vétérinaires       

Le corps des oiseaux est modelé de manière à optimiser leur relation avec l’air, pour les transporter sur de longues distances, en consommant un minimum d’énergie ; il est conçu pour glisser sans efforts, pour profiter du moindre courant, la queue comme gouvernail, il peut les transporter sur d’immenses distances.

Non seulement en respirent-ils, mais ils en emmagasinent dans tout leur corps, plus que tout autre espèces.  L’air fait partie intégrante de leur être, les rendant le plus légers : on en retrouve dans les plumes, dans les os, dans le bec, dans le cou, et surtout, en très grande quantité, dans les 9 sacs aériens, véritables réservoirs pour leurs poumons.          

Ces derniers sont beaucoup plus efficaces que les nôtres à extraire les moindres particules qui s’y trouvent ; la circulation sanguine, aussi plus rapide, est propulsée par les battements cardiaques allant de 300 à 500 battements par minute, selon l’espèce. Ce système respiratoire sophistiqué parvient à oxygéner et transporter les nutriments dans tous leurs organes à une vitesse surprenante.

Tous les oiseaux, dont nos perroquets, en tirent d’immenses avantages, dans la nature. Par contre, la situation est tout autre, dans nos maisons, où ils sont confinés la plupart du temps. En effet, la grande efficacité de leur système respiratoire les expose à tous les dangers potentiels en suspension dans l’air de nos maisons ;qu’ils n’ont pas le choix de respirer.

        On comprend donc l’importance d’une prise de conscience de la part des propriétaires de perroquets, et autres volatiles, absolument vitale pour ces derniers.  Il importe de connaître  les périls que nous leur imposons.

 

Les dangers sont d’autant plus graves qu’ils nous sont familiers et que nous ne les percevons pas comme un réel danger. Certaines sont rapidement mortelles, tel le Teflon* qu’on retrouve dans les poêles antiadhésives, qui dégagent des gaz d’une toxicité extrême lorsqu’ils surchauffent.  Le Teflon* se retrouve aussi dans les séchoirs à cheveux, le grille-pain et de multiples produits antiadhésifs.  Les émanations toxiques sont bio accumulatives (concentration qui augmente dans l’organisme, à chaque exposition, ne s’éliminent pas) et neurotoxiques (dommages aux nerfs/cerveau) .  Beaucoup de perroquets en meurent chaque année, sans que leur propriétaire bien aimé ne fasse le lien, ou le fasse trop tard.  Les études en cours, confirmeront dans quelques années les effets du Teflon* sur la morbidité et la mortalité humaine.  Que dire des victimes aviaires de la cigarette, les Aras, entre autres, ont une hyper-sensibilité pulmonaire ? D’ailleurs, tous ces compagnons en souffrent : non seulement ils respirent la fumée secondaire, mais celle-ci se dépose aussi sur leur plume, leur nourriture, leur eau, les perchoirs, leurs jouets, etc.. ; de plus, ils en avalent quand ils toilettent leur plumage.

 Il importe également d’éviter les parfums en aérosol : les produits Glade*, les chandelles parfumées, les lampes Berger*, les parfums fins que nous utilisons sur nous-mêmes sont autant de sources d’intoxication qui menacent nos compagnons ailés.   Ajoutons aussi les émanations de gaz nocifs du garage, de propane, du foyer à combustion, du four autonettoyant, des produits nettoyants, tels le chlore, l’eau de Javel, Mr Plumber*, Tilex*, Easy-Off*, vernis, décapant, peinture, etc.

Une bonne hygiène de l’environnement, de l’air est un gage de santé pour vous, pour votre perroquet. En étant conscient de ce que à quoi il est exposé, vous saurez prendre les bonnes décisions, et améliorer la qualité de l’air qu’il respire, pour le maintenir longtemps, en bonne santé. Il n’en tient qu’à vous.

 

 

 

Aidez-moi à retrouver ceux que j’aime!


 

Nos précieux commanditaires :  

Le coût des billets est déterminés par la quantité et la générosité de nos commanditaires; 

dites-leur ''merci'' en les encourageant tout au long de l'année.



.

  

 

Nous sommes ouvert au suggestion ou commentaire,

en autant que vous répondez OUI à ces trois questions.   (extrait du livre, apprendre à choisir.)


Ce que tu vas me dire,  est-ce que c’est vrai ?  est-ce que c’est bien ?   est-ce que c’est utile ?